3 secondes de bonheur…

Que de travail de montage ce début de printemps! Je n’ai pris ma carte de pêche qu’ hier seulement et n’avais encore pas eu l’occasion de flâner au bord de l’eau!

C’est hier, sur la route d’un aller-retour en montagne, que j’ai  pêché 30 minutes…sous une pluie battante…seule fenêtre disponible!

Sur la route, les rivières étaient toutes noircies par les chutes de pluies abondantes et seule une petite résurgence avec des eaux restées translucides, croisée sur le chemin, m’a permis de m’amuser une petite demie heure! C’est un début…

Jolie truite de 45 cm repérée sous un amas de branchages dès mon arrivée juste sous la surface… Rencontre inespérée.

Une demie heure potentielle pour la leurrer… Telle était ma mission!

Deux lancers plus tard… mon petit parachute de Baetis Rhodani tombe un mètre en amont de sa position et lèche en dérivant le plafond végétal de « la belle ». Petit mouvement de ses yeux en direction de mon imitation et la voilà qui décroche de son poste et se laisse aller avec le courant pour glisser quelques centimètres presque collée au parachute…Ouvrant bien grand le bec et le refermant sans crainte sur l’imitation disparue…

Trois secondes de bonheur « au bout du bout » de ma courte dérive et un ferrage en revers mal appuyé… S’en suivront quelques secondes supplémentaires de début d’un combat sourd et lent avec ce premier joli poisson se tortillant et lançant deux ou trois gros coups de têtes latéraux, lui permettant d’extirper l’hameçon sans ardillon et mettant fin, d’un coup net, à ma relation avec lui.

Pas de mal…que du bonheur! Le parachute, retournant dans son casier immédiatement après cette action de pêche alors qu’il y dormait tranquillement depuis une année… et un peu abasourdi par ce qui venait de lui arriver n’a pas eu le temps de me faire d’autres commentaires!

Après séchage et changement de polo, j’ai repris le volant de ma voiture avec le moteur encore chaud, les yeux brillants et l’esprit libre comme Bond (James Bond),  fier d’avoir mené à bien sa mission!

Mouches peche "De plumes et d'acier"Les eaux noires du printemps

 

 

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *