Monthly Archives: septembre 2017

30 kilomètres à pieds…Ça use, ça use…!

Nous avons repris les chemins de traverses pour profiter des belles couleurs automnales et pour traquer avec l’objectif les quelques derniers insectes avant que le grand blanc ne soit passé par là!

Une punaise aux couleurs de l’automne, un couple de grands diptères  de la famille des Tipulidae, la cicindèle et ses élytres métalliques, un Sympétrum rouge, le grillon noirâtre aux reflets cuivrés, une Ephipigère femelle en plein effort de ponte et un magnifique Trichoptère de la famille des Limnéphilidae qui est un met de choix pour nos amis les truites. Pour finir, une carapace d’écrevisse en train de se sédimenter. J’aurai peut-être dû placer un petit message à l’intérieur pour les générations futures qui le découvriront  lors d’éventuelles fouilles… « Et oui, ici en 2017, il y avait encore un peu d’eau! »

La Lozère est une bien belle « Terre de marche » et elle mérite vraiment d’être sillonnée à la mode Stevenson avec ou sans Modestine

En avant marche!

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche...

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 1

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 2

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche"3

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 4

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 18

Mouche peche "De plumes et d'acier"  Lozère "Terre de marche"5

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 6

Mouche peche "De plumes et d'acier" Tipules

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 7

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" Cicindela campestris

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 9

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 10

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 11

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 13

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 14

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 15

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche "Ephippigère de la Vigne

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 16

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre demarche" Limnéphilidae

Mouche peche "De plumes et d'acier" Ecrevisse

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lozère "Terre de marche" 8

 

 

Encore un tour sur la Basse Rivière d’Ain et puis s’en vont!

Je n’ai pas résisté à l’appel de la rivière… Malgré les cordes qui sont tombées du ciel cet après midi, je rêvais de revivre un beau combat comme celui de l’avant veille.

Après avoir tenté ma chance sur le cours de l’Albarine et décroché deux truites moyennes en sèche sur des imitations de micro-chiro,  je ne voulais pas clore  cette première partie de saison en restant sur cette mauvaise vision.  En effet, le peu d’eau restant dans le lit de cette rivière du Bugey, ses fonds colmatés et la présence importante d’algues vertes m’ont fortement attristé.

J’ai donc décidé de retourner sur la partie de la rivière d’Ain que j’avais pêché vendredi et de consommer les deux dernières heures de pêche 2017 en première catégorie sur un linéaire un peu plus en aval.Mouche peche "De plumes et d'acier" La BRA 15

Peu après avoir entrepris ma descente, j’ai voulu faire passer mon train de noyées (Presque le même que l’avant veille) juste devant un bloc immergé qui faisait naître une belle vague. Et au moment où je déclenchais une petite animation, une belle touche et un premier poisson. De taille modeste, certes, mais pris à un endroit et à un moment choisis! C’est chouette la pêche à la mouche noyée lorsque votre volonté est ainsi exhaussée!

Mouche peche "De plumes et d'acier" Fario de la BRA8

Bien content de ce début, j’ai poursuivi ma descente.

Après avoir essuyé un grain bien appuyé… et désembué mes lunettes…j’ai revécu le même scénario de l’avant veille et au même endroit dans la dérive! Cette fois-ci le poisson ne m’a pas prévenu par une tape sans suite mais franchement croqué le « Bibi casqué » et le ferrage est arrivé juste à propos!

Grosse bataille dans le courant, descente  un peu plus en aval et échouage du lingot d’or dans le filet près de la bordure. Encore un demi mètre!

J’ai admiré cette beauté sauvage avant de la laisser glisser entre mes doigts et de lui souhaiter 6 bons mois de congés. Celle-là ne sera plus importunée jusqu’au mois de mars prochain. Les dernières ombres portées sur la BRA… C’est la fin. Que c’est beau!

Mouche peche "De plumes et d'acier" Fario de la BRA15

 

 

 

 

Un petit tour sur la Basse Rivière d’Ain

L’échéance de fin approche et j’ai pu sortir de mes montages durant une poignée d’heures pour profiter d’un débit  pêchable sur la basse rivière d’Ain.

Peche mouche "De plumes et d'acier" La BRA10

En l’absence  totale d’activité en surface, et malgré la présence  très sporadique de quelques insectes (dont je crois quelques Ecdyonorus Insignis), je me suis fait plaisir à faire évoluer un train de noyées dans un courant assez puissant de quelques 300 mètres de linéaire.

Mouche peche "De plumes et d'acier" Ecdyonurus Insignis imago femelle

Quelques petites pointes de vent…toujours du mauvais côté… m’ont rapidement fait descendre à deux mouches…

Au vu de la vitesse du courant sur cette grande et belle rivière, j’avais placé une larve de Trichoptère de type « Bibi » lesté avec une bille tungstène « or » et un « Bibi » non lesté en potence. J’ai donc pêché en « Noyimphe »…!

Mouche peche "De plumes et d'acier" Larve de Trichoptère "Bibi"

Pas de tape sur la première moitié de mon linéaire. Je commençais à désespérer et envisageais le retour prématuré face à mon étau…

Alors que mon train amorçait son grand virage…j’ai pris une belle châtaigne sans suite. Bien content de savoir que cette veine puissante était habitée mais un peu déçu de cette touche sans suite, j’ai relancé pour reproduire la même dérive dans l’espoir… d’un contact avec plus d’affinité!

« Bing », au même endroit ma nymphe de pointe a fait mouche mais cette fois, l’hameçon sans ardillon, s’est bien fiché dans la gueule du poisson.

S’en est suivi une magnifique bagarre avec deux rushs fantastiques et une chandelle au beau milieu du puissant courant m’ayant permis d’identifier mon adversaire : une truite bien grasse de la BRA.

Après avoir descendu une centaine de mètres et imploré le ciel de ne pas rompre le lien sans avoir pu voir celle-ci de plus près, le poisson s’est calé au fond et j’ai bien cru à deux reprises que ma mouche avait changé de support.

Après quelques belles minutes de combat j’ai pu décoller cette belle fario et la coincer entre la rive et moi même et l’épuiseter avant qu’il ne soit trop tard!

Grand moment de joie pour une magnifique prise après une belle dérive, un long lancer et un combat mémorable au milieu du bouillon.

Moi, je préfère prendre une « petite » de presque un demi mètre dans ces conditions et cet esprit, plutôt qu’une plus grosse à l’arbalète…!

Après, chacun a sa propre conscience.

Mouche peche "De plumes et d'acier" Fario de la BRA

Mouche peche "De plumes et d'acier" Fario de la BRA2

 

Journée de travail au Lac du Bouchet…

J’éprouve chaque année, à ce moment précis de la saison, l’envie de me retrouver seul sur les eaux du Lac du Bouchet. Je choisis toujours de mauvaises conditions météorologiques…qui font fuir le plus gros des promeneurs et pêcheurs…et hier, c’était le cas!

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lac du Bouchet12

Seul, sur les eaux agitées du lac balayées par un vent constant mais tournant de 40km/h toute la journée!

Malgré le manque d’eau cette année, les arbres n’ont pas encore revêtu leurs habits flamboyants  mais je ne veux en aucun cas rater ce moment là!

J’ai commencé à pêcher sur le début de la journée du côté de la berge sous le vent. J’ai piqué 4 jolies truites bien pêchues avec une imitation d’alevin de surface, puis, en ayant un peu assez de ne pas voir clairement les attaques des poissons à cause des vagues et de la réverbération, j’ai décidé de changer de côté et de me rendre au départ du vent. La traversée m’ayant permis de savourer ma salade de lentilles « AOP » du Puy en Velay… bien entendu!

Le repérage de quelques gobages très épars mais assez bruyants sur les lisses m’ont convaincu d’accrocher un scarabée au bout de ma ligne et c’est une demi-douzaine d’Arcs qui s’est laissée berner par mon imitation!

Puis les attaques en surface se sont tues. Cette accalmie m’a permis de tester un petit streamer articulé qui a rendu les truites assez dingues et j’ai pu subir un festival d’attaques d’une grande vivacité, très proche des bordures. L’une d’entre elles a tapé dans le streamer au moins à cinq reprises pour le punir… jusque dans mes palmes!

Mouche peche "De plumes et d'acier"Lac du Bouchet 11s

La teinte ayant déclenché le plus de convoitises fût sans conteste possible… celle du vairon!

De prises en ratés…la  journée fila dans mes doigts sans que je ne me rende compte du temps passé à palmer. Comme d’habitude!

La lumière et le vent  se mirent en veille et quelques chironomes, très clairs, firent leur apparition. Les derniers poissons furent donc attaqués avec une imitation de « chiro imago » à ailes, en taille 18. Celle-ci ne me quitte pas sur toute la saison en réservoir.

Mouche peche "De plumes et d'acier" Lac du Bouchet10

Oh! Que ces gobages tout en finesse me plaisent! Seul sur le lac, entre chien et loup, à méditer sur le thème du bonheur et à m’interroger sur la seule question existentielle du moment: « Celle que je viens de prendre sera-t-elle la dernière de la journée? »

Plouf…!

 

 

C’est la rentrée!

Les grosses chaleurs sont, je l’espère, derrière nous et le calme regagne peu à peu les rives de nos rivières favorites. Quelques journées de pluie vont rendre à la Nature les touches de vert qui commençaient à faire défaut aux paysages…

Il reste encore une quinzaine de jours avant la fermeture de la pêche sur la plupart des rivières de première catégorie.

Vous avez encore le temps de leurrer quelques jolis poissons qui se sentent un peu plus à l’aise avec cette baisse des températures et qui vont regagner progressivement  de l’activité.

Les scarabées, coccinelles et fourmis sont encore très présents près des berges et sur l’eau. Les éphémères de deuxième génération sont plus petits mais continuent à sortir de l’eau bien régulièrement ne laissant pas insensibles les truites, ombres et autres poissons gobeurs.

Je ne sais pas ce que vous allez faire mais, moi, je vais aller à la pêche…

Mouche peche "De plumes et d'acier" Belle fario